Critiques de presse La Libre Belgique | 1993 « Grande intelligence et talent ont déjà conduit cette jeune pianiste belge dans la plupart de nos festivals et toujours, derrière ses allures de Minerve, rayonne une sensibilité qui ne laisse personne indifférent ». Martine Dumont-Mergeay
La Libre Belgique | 2 novembre 1998
Récital |Liège, Auditorium Wielick « Malengreau et Maleingreau à l’auditorium « La prestation de l'artiste (…) pouvait se targuer d'un choix subtil de compositions se combinant tant par leur unité thématique et stylistique que par la manière fluide avec laquelle elles s'enchaînaient (...). Le jeu de Thérèse Malengreau se distingue par son sens de la rigueur, sa justesse convaincante, son refus d'une emphase (…). Chez les Male(i)ngreau, le talent est une affaire de
famille ». Stéphane Dado
Le Soir | 10 août 1999
« Thérèse Malengreau ou la tentation de l’inconnu » « Le répertoire français engendre des réseaux de correspondances entre musique, littérature et arts plastiques qui ne peuvent que fasciner la romaniste qui se cache derrière la pianiste Thérèse Malengreau (…). Cette musique génère un message unificateur : la volonté de structurer la matière pianistique, de créer un corps vivant qui soit en même temps plaisir, pensée et action. Et cette fascination-là restera le domaine privilégié d'étonnement d'une pianiste pour qui la musique demeure avant tout un mélange de pensée et de matière ».
Serge Martin © 2016 Libre Esthétique. All rights reserved
 Espace de libertés | Février 2007
« Made in Belgium » « Thérèse Malengreau a d’évidence une très saine horreur du prêt-à-penser et on la soupçonne de faire sienne cette formule de Michaux : « Malheur à ceux qui se contentent de peu. » C’est tout à la fois à une superbe promenade et à une véritable aventure que, l’imagination et la musicalité en bandoulière, Thérèse Malengreau nous convie. On ne voit guère que le piano pour fait tenir un monde, que dis-je, des mondes en 88 touches et parvenir à clouer les étoiles filantes – encore faut-il pour le toucher un musicien capable de réaliser ce prodige, mais Thérèse Malengreau est d’évidence de la race des oiseaux rares ». Didier Chatelle. Neue Westfälische | 9 octobre 2007 « Die Pianistin Therese Malengreau verfügte über exzellente Pedaltechnik, ein breites dynamisches Spektrum und hohe Anschlagskultur ». Herforder Kreisblatt | 9 octobre 2007 « Die Interpreterin arbeitete glasklar die Strukturen der einzelnen Stücke heraus ». et en bref au sujet des CD Revue de presse complète voir Discographie Belgium. Musical Visions (Miroirs) Le Soir | Michel Debrocq
« Un monument sensible de notre identité (…) ». Crescendo | Frans Lemaire
« Un double talent de pianiste et d’écrivain, servie par son érudition de philologue ». Focus Knack
« Thérèse Malengreau, een Brusselse pianiste met een brede interesse voor plastisch kunsten en literatuur, heeft (…) een prachtig imaginaire conertprogramme samengesteld ». .
Parade (Miroirs) Jean Starobinski, auteur de Journal de l’artiste en saltimbanque
« Je vous ai écoutée avec un très grand plaisir, en faisant de nouvelles découvertes ». Delage, œuvres pour piano seul et musique de chambre (Cypres) Diapason | Michele Delagneau « Ses délicates, ondoyantes et souvent surprenantes Contrerimes pour piano... sont interprétées avec une subtilité merveilleuse par Thérèse Malengreau ». Crescendo | Jean-Marie Marchal « L'affiche de ce coffret fait d'emblée événement... Elle réunit une brochette de musiciens belges des plus talentueux. Véritable cheville ouvrière de cette réalisation, dont elle a assuré la direction artistique et qu'elle présente tout au long d'une notice introductive des plus consistantes, Thérèse Malengreau nous gratifie dans les Contrerimes d'une belle prestation, pleine d'intelligence et de fraîcheur ». Vellones, œuvres pour piano seul (Cypres) Piano Magazine « Remarquable ambassadrice de ce compositeur poétique et imaginatif ». Fono Forum |M. Kr. « Eine entspannte, kindgerechte Darstellung ». Simonis, oeuvres pour piano seul (Cypres) Fono Forum |Sabine Fringes « Eine bessere Interpretin als Thérèse Malengreau kann sich der Komponist wohl kaum wünschen. In ihrem nuancenreichen Spiel (...), Malengreau taucht regelrecht in die Kompositionen ein, wie sich auch an ihrem engagierten, esoterisch angehauchten Booklet-Text zeigt ». Répertoire des disques-compact | Thierry Clermont « Ce programme haut en couleurs constitue une excellente introduction à l'oeuvre à la fois rigoureuse et enchanteresse de Simonis, grâce à l'interprétation sans failles de la jeune pianiste Thérèse Malengreau ».